Qu’est-ce que le flux logistique ?

truck, lorry, transportation

Le flux logistique désigne l’efficacité organisationnelle des activités ou des opérations dans un entrepôt (de la production à la distribution) pour réduire le gaspillage. Le flux logistique est aussi appelé « chaîne de valeur », « chaîne d’activité » ou « supply chain » en anglais.

Les flux logistiques se répartissent en deux catégories (internes et externes). Les flux internes font référence à la circulation des matériaux dans le processus de production et de transformation de la chaîne logistique. Les flux externes se classent en deux types de flux :

  • Les flux dits d’approvisionnement désignent un processus d’approvisionnement suivant le schéma suivant : fournisseur/distributeur.
  • Les flux d’aval font référence à l’approvisionnement de produits (semi-finis) suivant le schéma suivant : acheminement de l’entrepôt de production à l’entrepôt du client.

Les caractéristiques des différents types de flux logistiques

Suivant le procédé d’acheminement choisi, on distingue 4 types de flux logistiques :

  • Les flux poussés : méthode de production basée sur les prévisions de la demande afin d’améliorer l’efficacité de la gestion logistique de l’entreprise. La production est stockée dans l’attente d’une demande.
  • Les flux tirés : méthode de production qui repose essentiellement sur la logique de la demande. L’expédition ou la production sont déclenchées seulement sur commande ou demande du client afin de réduire le plus possible les frais de stockage.
  • Les flux tendus : méthode combinant « flux poussés » et « flux tirés » et dont la finalité est d’avoir le moins de produits stockés en entrepôt (pour réduire les coûts).
  • Les flux synchrones : la logistique d’approvisionnement obéit à la logique des procédés de production. Les composants sont acheminés au moment même où ils sont utilisés dans le process de production (un retard de livraison des matériaux ou composant peut avoir des conséquences désastreuses).

Exemples et mises en pratique

L’optimisation de la chaîne logistique à travers une bonne gestion des flux présente de nombreux avantages. Une gestion optimale des flux logistiques permet de limiter le gaspillage et les dépenses inutiles. Conséquence : les ressources qui interviennent dans les différentes étapes de la chaîne de valeur sont utilisées de manière optimisée, que ce soit lors de la phase d’approvisionnement, de production ou de distribution. Dans les différentes phases d’une chaîne de production industrielle, on peut distinguer plusieurs types de gaspillage :

  • Surproduction (production supérieure à la demande, rythme de production plus rapide) ;
  • Délais d’attente longs (temps d’attente entre les différentes étapes d’un processus) ;
  • Activités inutiles de manutention et transport (entraînant une perte de temps) ;
  • Les traitements inadaptés (usinages inutiles) ;
  • Les stocks qui ne sont pas utilisés ;
  • Transport et mouvements inutiles dans la zone de travail ;
  • Les défauts de fabrication (nécessitant des opérations pour corriger les erreurs).

La cartographie de la chaîne de valeur : une méthodologie qui permet d’améliorer l’efficacité des flux logistiques

Cette méthodologie représente sous forme de schéma les différentes étapes nécessaires pour fournir un produit. Cette visualisation permet d’identifier plus rapidement les facteurs entraînant des gaspillages ou des retards de production dans la chaîne de valeur d’une entreprise ou d’une organisation.

Les différentes activités sont indiquées avec des pictogrammes simples afin d’attirer l’attention sur :

  • L’étude des délais (délais de production, durée des arrêts) ;
  • L’évaluation de la qualité (nombre de produits déformés ou détériorés) ;
  • L’évaluation des produits intermédiaires ; 
  • L’évaluation des frais de maintenance et transport (coûts liés) ;
  • L’utilisation des ressources (évaluation quantitative).

Les flux logistiques en chiffres

Indispensable au bon fonctionnement de la société et des entreprises, la logistique constitue un maillon fondamental dans le circuit marchand. En France, elle représente 10 % du PIB national, soit 200 milliards de chiffres d’affaires et génère près de 1,8 million d’emplois.

Source  : ( https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/france-logistique-2025)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

vous aimerez aussi !

NGI EN 60 SECONDES !

OUTILLAGE

PROTOTYPES

Devis Gratuit

Vous pouvez à tout moment nous envoyer une consultation grâce à notre formulaire